L'autre jour j'étais au téléphone avec une copine et la question classique est tombée... Etes vous prêt? Bon d'abord Non biensur que non on ne se prépare pas à une révolution, à un tsunami à l'échelle de notre vie, à la fin d'un monde et le début d'un autre. On essais de rester cool, tout va bien se passer. Comme dit mon p'tit mari, si ça fouarre ce ne sera pas par faute d'avoir assez angoissé. Donc nous ne sommes pas prêt et c'est pas grave.

Sauf que quand même, à maintenant 5 semaines de la date prévue, la remarque de ma copine était pas complètement vide de sens. On fait quoi s'il arrive avec 2 semaines d'avance? Le lit n'est pas monté, on a pas la baignoire en plastique, enfin des détails, mais bon. Sentant bien mon approche, elle me dit, t'inquiètes pas c'est arrivé à un de ses copines qui a envoyé le future papa à la maison et lui a donné la semaine qu'elle avait à la maternité pour finaliser les détails, s'assurer que le frigo était plein, la maison en ordre, les draps propres...

Et là blanc! Une semaine!!! Oui vous entendez bien, une semaine à la maternité.
Je me suis demandé comment Eoin pourrait humainement ranger la maison, monter le berceau Hensvik, faire les courses et revenir nous chercher en ... 3 heures. Enfin d'après la sage femme de l'hopital c'est 5 heures maximum. Certaines femmes partent après 2 heures, mais à son avis quand même c'est un peu exagéré. 5 heures en revanche font largement l'affaire!

Ben ouai, c'est les Pays Bas ici. Si tu vas bien tu ne reste pas dans cet endroit grouillant de malades et de germes en tous genres, ce lieu dont tu oses à peine prononcer le nom: l'hospital! Tu dégages, tu mets les voiles, tu déguerpis. C'est bon t'as pondu, ton oeuf est en bonne santé, bon vent!